Mouche-bébé : voici comment l’utiliser et interpréter les caractéristiques du mucus collecté

La congestion nasale est omniprésente chez le jeune enfant pour plusieurs raisons. Ses voies respiratoires sont à la fois étroites et courtes, ce qui favorise un engorgement rapide et récurrent. Et comme l’enfant n’est capable de se moucher correctement que vers l’âge de trois ans, il compte sur vous pour le soulager ! C’est ici qu’intervient le mouche-bébé, l’allié de la qualité de vie de bébé !

Quel mouche-bébé pour votre enfant ?

Les nourrissons respirent quasi-exclusivement par le nez jusqu’à l’âge de 12 mois. Il appartient donc aux parents de garantir la fluidité de la respiration de l’enfant en l’aidant à évacuer le mucus qui pourrait éventuellement obstruer ses conduits nasaux. Qu’il soit en forme de poire nasale, mécanique ou électronique, le mouche bébé est un outil sûr, intuitif et diablement efficace.

Si vous avez un mouche-bébé mécanique (type le plus courant), il suffira d’insérer l’embout nasal jetable dans une narine après avoir pris soin de coucher l’enfant, la tête sur le côté. Aspirez de manière prolongée, sur 4 à 5 secondes et non par à-coups et aspirations saccadées. Pas de panique : le mucus sera stocké dans une chambre hermétique du mouche-bébé. Il n’y aura donc aucun contact entre vous et les mucosités de bébé.

Bébé a tendance à avoir un mucus épais et important ? On vous conseille d’opter pour un mouche-bébé électronique qui embarque un petit moteur. Il suffira alors d’insérer le tube dans la narine de bébé et d’appuyer sur un bouton. La puissance d’aspiration est pensée pour ménager la muqueuse nasale de l’enfant tout en le soulageant assez rapidement. Le mouche-bébé électronique sera également un choix évident si l’idée d’aspirer du mucus, même indirectement et sans contact, ne vous enchante pas plus que ça.

Si votre besoin est temporaire ou alors très ponctuel, vous pouvez opter pour une poire nasale, moins chère.

Mouche-bébé : mais à quoi sert le mucus ?

Vous êtes désormais en mesurer d’appliquer les bonnes pratiques pour soulager bébé et l’aider à retrouver une bonne qualité de vie à travers une respiration fluide, un sommeil paisible et une alimentation saine. Alors oui, le mucus en quantité peut être problématique, d’où l’intérêt de s’équiper d’une mouche-bébé… mais sa présence est loin d’être anecdotique, car il joue un rôle efficace dans la prévention des infections et l’élimination des pathogènes. Voici quelques faits intéressants sur le mucus qui tapisse le nez de votre enfant :

  • Son organisme est une véritable une machine à produire du mucus. Ce liquide plus ou moins épais est composé d’eau, de protéines et de sel. Le corps de votre enfant peut produire jusqu’à un litre de mucus… autant dire que votre mouche-bébé va servir !
  • Pour bébé, le mucus c’est quelque part un papier attrape-mouches ! Il lui permet d’emprisonner les agents pathogènes comme les virus et les bactéries. L’action du mouche-bébé va donc vous permettre d’éliminer et les mucus, et les particules piégées ;
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la production de mucus est stable, que l’enfant soit malade ou pas. Ce sont plutôt les sérosités qui modifient la texture des mucosités. Un mucus plus fluide donnera l’impression d’un flux plus important ;
  • La couleur et la texture du mucus collecté dans le mouche-bébé ont un sens et peut être interprétées pour évaluer la santé de l’enfant. Le rhume rend le mucus plus épais. Une couleur jaune indiquera une infection. L’air sec (hygrométrie inférieure à 40 %) et la déshydratation rendent également le mucus plus épais, voire dur. Les réactions allergiques et l’air froid favoriser un mucus translucide. Les couleurs foncés indiquent une irritation ou une micro-blessure au niveau de la muqueuse nasale. Plus rare, le mucus vert indique la présence de globules blancs combattant l’infection. Enfin, un mucus très foncé, voire noir, indique une réaction à une pollution atmosphérique (travaux dans la maison ou à proximité, tempête et fenêtres ouvertes, etc.).

Voilà, vous savez tout, de l’utilisation de votre mouche-bébé jusqu’à l’interprétation du mucus collecté dans la chambre hermétique !

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Les meilleures activités à faire dans un skatepark

Les skateparks sont de plus en plus nombreux à ouvrir dans les...
Lire la suite