Le développement de l’enfant : de la stimulation à l’épanouissement!

bebe motricite

Pour Platon, l’origine de la philosophie est dans l’étonnement. Il provoque l’éveil de la conscience. Ce serait donc grâce à l’étonnement que l’être humain est devenu cet être perfectible que nous sommes. Cet étonnement commence dès que l’enfant naît. Si le bébé n’a pas encore une conscience aiguisée comme l’adulte, il est pourtant à l’affût de tout ce qui se passe autour de lui et il en gardera des traces inconscientes qui le marqueront pour la vie.

Chez l’enfant, cet étonnement s’acquière par la stimulation et quoi de plus stimulant que les jouets qui aujourd’hui sont adaptés à tous les stades du développement de l’enfant en commençant par le fameux mobile pour bébé qui accompagne l’enfant au réveil et au coucher. C’est un objet parfait car il allie sons, couleurs et mouvements pour le plus grand plaisir des bébés.

Un développement étonnant!

On dit qu’il n’est jamais trop tôt pour stimuler un enfant. A la naissance, le bébé a tout ce qu’il faut pour apprendre; son cerveau est prêt à entrer en action! Mais pour ce faire, le cerveau a besoin de stimulations, d’une part pour faire évoluer ses habilités motrices et sensorielles et d’autre part ses habilités intellectuelles et affectives. Le cerveau de l’enfant se développe à une vitesse fulgurante. À la naissance, il représente 25 % de sa capacité, à 3 ans il a atteint 80 % de son développement et il continue de grandir avec l’âge. Plus il est stimulé, plus il est créatif! Depuis une trentaine d’années, on a vu apparaître sur le marché non seulement des jouets spécialisés mais des activités spécifiques destinées à influer sur le déploiement de toutes les facultés de l’enfant.

Le développement cognitif : un super pouvoir!

Les différents apprentissages reliés aux activités avec les enfants sont nécessaires pour leur développement : toucher, sentir, entendre, goûter, voir, ressentir! Autant de facultés qui sont mises à contribution pour permettre à l’enfant de faire l’expérience de la vie. C’est à travers ces expériences que les dimensions sensorielles et perceptives s’enrichissent, que la motricité globale et la motricité fine se perfectionnent et que la conscience s’affine. Tout à coup, le petit bout de chou ne babille plus, il est devenu cet enfant qui s’exprime et fait valoir son rapport  au monde qui l’entoure. Il devient un peu plus autonome chaque jour et  sa personnalité commence à  pointer le bout du nez!

L’attachement, le levier par excellence

L’enfant est bien évidemment prédestiné à évoluer et à développer ses facultés. Un lien d’attachement fort et sécurisant donnera à l’enfant les munitions nécessaires à une meilleure estime de soi. Son type d’attachement déterminera la perception qu’il aura de lui-même et la perception qu’il aura des autres tout au long de sa vie. Le développement de l’enfant devrait toujours être orienté vers un perpétuel étonnement devant la vie, vers une quête toujours active de soi et mettre en valeur sa créativité. C’est à ce prix que le monde grandit en beauté!

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Faire appel à un professionnel pour le calfeutrage de bâtiments

Vous avez remarqué que de l’air s’infiltre dans votre maison par les...
Lire la suite