Débutant ou professionnel, quel instrument à vent choisir ?

D’une manière générale, les instruments à vent réunissent une grande famille d’instruments de musique dans lesquels un musicien administre de l’air afin de produire un son. Ils sont répartis en deux sous-familles bien distinctes, à savoir : les cuivres et les bois. La caractéristique importante de ces instruments est la forme intérieure du tube (là, on parle de ce qu’on appelle « perce »), déterminant le timbre de chaque instrument. Ladite perce, elle, est soit conique, soit cylindrique, soit le mélange des deux mais d’une manière très rare.

Les cuivres

On retrouve des petits et gros instruments à vent dans la famille des cuivres. Parmi les plus répandus et la plus petite, on a la trompette. Effectivement, en étant déroulé, cet instrument de musique ne mesure que 1,50 mètre. Il possède trois pistons et une coulisse servant à corriger la justesse des doigtés. Il existe de même le cornet ayant la même grandeur qu’une trompette mais qui est plus épais. Outre cet instrument, il y a le cor. Peu connu, il se joue plus particulièrement en musique symphonique. S’ajoute à cela le trombone qui dispose d’une coulisse afin de modifier les hauteurs du son. Mais le tuba n’est pas en reste. Il appartient de même au groupe des cuivres et plus particulièrement à celui des saxhorns. Il est muni de pistons. Sa perce est large et conique et sa tessiture grave.

La famille des bois

Dans la famille des bois, on retrouve un large éventail d’instruments, entre autres, le basson, la clarinette, la flûte à bec, le hautbois, etc. Et comme le matériau de fabrication n’est pas le critère primordial d’appartenance, on y inclut de même la flûte traversière et le saxophone lesquels sont conçus en métal. Ce qu’ils ont en commun ? C’est surtout la méthode de production de son consistant à boucher et déboucher les trous situés sur l’instrument. On retrouve de même dans la famille des bois le cor anglais ressemblant de près au hautbois, et enfin, l’harmonica, l’orgue ou encore le contrebasson.

Parmi les plus joués et les plus connus de la famille des bois se trouvent ceux à anche simple et à anche double. Pour l’instrument à anche simple, on y retrouve entre autres le saxophone. L’instrument à anche double, lui, est composé d’instruments comme le basson. Si l’instrument à vent à anche libre est constitué d’instruments comme l’harmonica.

Instruments à vent : les cas particuliers

L’accordéon figure parmi les instruments à vent même si le son n’est pas produit au moyen du souffle du musicien mais l’actionnement du soufflet de l’instrument en question. Il en est de même pour l’orgue. Bien qu’elle se joue grâce à un ou plusieurs claviers, elle fait partie des instruments à vent. Pourquoi ? C’est l’air d’une soufflerie (électrique dans les orgues contemporains et manuelle dans celles historiques) qui produit les sons. Et enfin la voix humaine. Cette dernière utilise le souffle du chanteur ou de la chanteuse, mais l’air qui provient des poumons met en vibration les cordes vocales.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

L’importance de la prescription pour les entreprises dans le bâtiment

Le secteur du bâtiment et des travaux publics/privés est très concurrentiel. Pour...
Lire la suite