Quel est l’historique des taux immobiliers depuis plusieurs années ?

taux credit immobilier

Comme vous le savez, les montants des mensualités et les frais sur l’emprunt influencent les taux d’intérêts. L’évolution des taux d’intérêts immobiliers sur une période de cinq ans, par exemple, vous permet d’examiner si le moment est venu pour vous d’acquérir un bien immobilier en vérifiant si la courbe des taux est plutôt axée sur une augmentation, une baisse ou une stagnation.

Pourquoi une descente progressive des taux d’intérêts depuis cinq années ?

La BCE ou la Banque Centrale d’Europe en est la principale « responsable » car son président a décidé en 2012 de diminuer de 0.75% son taux directeur qui influe sur l’indice Euribor. Son plan d’action pour renforcer l’économie européenne a été de consentir des prêts aux autres banques à des taux à 0%.

De plus, la concurrence entre les organismes bancaires, qu’ils soient nationaux ou régionaux, est de plus en plus impitoyable pour acquérir de nouveaux clients en leur proposant des taux d’intérêts différents ou avantageux selon leur profil.

Les conséquences favorables de cette baisse des taux d’intérêts pour les Européens est la relance de la consommation pour les ménages et les entreprises. Les acquéreurs de biens immobiliers sont tout aussi gagnants puisqu’ils bénéficient d’une diversité intéressante de taux d’intérêts consentie par les organismes financiers. En effet, grâce à leur stratégie concurrentielle, les banques peuvent proposer aux futurs emprunteurs ayant les meilleurs profils des taux plus favorables.

Depuis l’année 2016, les taux immobiliers restent à des pourcentages bas et stables et n’ont pas encore dépassés le niveau des 3.01% de janvier 2014 que ce soit pour les durées de prêts de 15, 20 ou 25 années. En ce début d’année, l’évolution des taux immobiliers en 2018 reste stable.

Que s’est-il passé en 2017 concernant l’évolution des taux d’intérêts immobiliers ?

Depuis 2015 et après la baisse importante des taux moyens immobiliers du deuxième trimestre 2016, le début d’année 2017 a été la période d’une légère hausse de ceux-ci. Ceci a eu pour conséquence une légère baisse de la demande du marché principalement venant de demandeurs modestes qui se sont sentis frileux à emprunter pour l’acquisition d’un bien immobilier. De plus, certaines grandes villes comme celle de Bordeaux ont vu leurs prix augmenter significativement.

Dans les six derniers mois de l’année 2017, l’évolution des taux immobiliers moyens est restée stable allant de 1.46% pour le premier trimestre, pour finir à 1.56% pour le dernier trimestre. Depuis 2014, la chute progressive des taux immobiliers moyens a été régulière puisqu’en janvier 2014, le taux était de 3.01% pour arriver au chiffre record le plus bas durant le 4ème trimestre 2016 soit 1.32%. (Observatoire Crédit Logement / CSA)

Globalement, l’année 2017 a été bénéfique pour les nouveaux acquéreurs de biens immobiliers grâce à des taux d’intérêts stables. Les organismes bancaires restent en attente de voir si le marché immobilier va bouger suite aux nouvelles dispositions récentes (OAT, PTZ, etc…) mais aussi de savoir s’ils vont transférer la baisse de leur marge sur les frais bancaires des crédits suite à l’annonce de résilier l’assurance emprunteur depuis le 1er janvier 2018.