3 produits dérivés qui permettent de gagner plus

Si vous souhaitez investir en Bourse mais que vous n’avez pas de capital élevé, vous avez la possibilité de vous diriger vers les produits dérivés. C’est un contrat entre deux parties qui vont s’accorder sur le prix d’un actif à une période précise. Ainsi, la valeur du produit dérivé va dépendre de son actif sous-jacent.

Les CFD

Les CFD ou Contrat de Différence sont des produits dérivés car ils reposent toujours sur un sous-jacent. On trouve des CFD sur tout type d’actif : actions, matières premières, devises… L’effet de levier peut aller jusqu’à 20, il suffit donc d’une variation de seulement 5 % du sous-jacent pour perdre la totalité de sa mise.

Bien que les frais soient assez faibles, la perte peut dépasser le capital initial, d’où l’importance de bien connaître les techniques de trading de CFD. Pour maîtriser encore plus ce type de trading lorsqu’on débute, il est possible d’effectuer des démos sur des plateformes primées.

Les warrants

Les warrants sont des produits dérivés émis par des établissements bancaires et cotés en Bourse. Ils s’achètent et se vendent de la même manière que les actions. L’émetteur doit veiller à la liquidité et à la valorisation du produit. Quand on trade un warrant, on spécule sur le fait qu’il va monter (call) ou baisser (put). Plus l’actif varie, plus le gain peut être élevé à terme. Ainsi, la valeur du warrant dépend du prix de son sous-jacent, de la volatilité et du temps qu’il reste avant la date d’échéance.

Pour obtenir des gains, il convient donc d’avoir raison sur la variation mais aussi d’être dans le bon timing. Toutefois, les warrants sont flexibles : si votre pari est gagnant, vous avez de fortes chances de multiplier vos gains. Néanmoins, si vous avez misé faux, vous risquez de perdre toute votre mise. Ainsi, les warrants permettent de gagner beaucoup tout en risquant une somme raisonnable et limitée.

Les turbos

Très semblables aux warrants, les turbos ont une valeur (strike) qui dépend du sous-jacent et de sa différence avec le prix de référence du turbo. De plus, elle est associée à un levier. Certes, les gains peuvent être limités, mais la perte l’est également et ne peut pas dépasser la somme d’investissement de départ.

La différence supplémentaire avec les warrants, c’est qu’il n’y a pas de valeur temps. La volatilité n’intervient donc pas. Ce type de produit dérivé est plus destiné aux investisseurs qui ont un profil de risque agressif, qui cherchent des produits à fort effet de levier et qui ont de l’expérience dans les produits complexes et risqués.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Travaux post-confinement : les applications de mise en relation font un carton !

Vous avez des travaux à faire réaliser chez vous ? Mais vous...
Lire la suite