Siège auto pour bébé : la réglementation

Au départ des vacances, il est important de se rappeler les règles en matière de sécurité routière étant donné que la majorité des départs se fait par la route. L’usage du siège auto en fait partie. Le point sur ce que vous devez savoir sur la réglementation en vigueur et les modèles existants.

Siège auto pour bébé : quelles sont les règles ?

Selon la réglementation française, un enfant de moins de 10 ans doit être installé à l’arrière de la voiture, et ce, dans un dispositif de retenue homologué adapté à son âge, son poids et sa morphologie. Le non-respect de cette nouvelle réglementation est passible d’une amende pouvant atteindre les 750 €. Quelques dérogations existent néanmoins.

Le bébé peut être installé confortablement dans une coque « dos à la route » sur le côté passager si :

  • L’airbag est désactivé
  • La voiture ne dispose pas de banquette arrière ou qu’il y ait pas de ceinture de sécurité
  • Deux enfants de moins de 10 ans sont déjà installés sur les banquettes arrières
  • Les banquettes arrière sont momentanément inutilisables.

Selon la réglementation siège auto, il est possible de ne pas l’utiliser si, de par sa morphologie, l’enfant est adapté au port de ceinture de sécurité.

Quel modèle choisir ?

La coque et la nacelle se fixent généralement sur un châssis et forment une poussette. La nacelle offre davantage de confort comparé à la coque, notamment pour les longs trajets. Dans la coque, le bébé est semi-allongé. Un harnais qui passe entre ses jambes le maintient en toute sécurité. Par contre, les autres sièges autos s’utilisent exclusivement dans la voiture. Le siège baquet, par exemple, le maintient bien assis le permettant de profiter pleinement du paysage sur la route. En grandissant, le siège rehausseur est le modèle par excellence. La ceinture de sécurité passe dans ce cas sous les accoudoirs. À noter que certaines marques proposent des sièges évolutifs.

À partir de quel âge et jusqu’à quel âge ?

Le port de ceinture de sécurité ne convient pas aux enfants qui mesurent moins de 1,35 m, et ce que soit pour les courts ou les longs trajets en voiture. Pour eux, il convient de s’orienter vers un système de retenue adapté à leur carrure. Contrairement aux idées reçues, l’âge n’est pas le principal critère pour choisir un siège auto pour enfant, mais plutôt en fonction de la taille et du poids.

  • Pour un bébé pesant moins de 10 kg, le choix se porte entre deux dispositifs : le lit nacelle et la coque « dos à la route » pour éviter un choc frontal.
  • De 9 à 18 kg, vous pouvez l’installer dans son siège auto face à la route.
  • À partir de 15 kg, un rehausseur fait parfaitement l’affaire.

Selon l’Association pour la Prévention Routière, la nouvelle réglementation concède que votre bout de chou peut passer du rehausseur à la ceinture de sécurité dès qu’il passe le cap des 1,35 m.  

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Organiser un séminaire d’entreprise sur le thème du nautisme

Pour organiser un séminaire d’entreprise, plusieurs décisions doivent être prises. D’abord, il...
Lire la suite