Quelques astuces pour bien choisir son surpresseur

Qui ne connaît pas un surpresseur ? Pourtant un petit rappel sur ce que c’est s’impose. Appelé de même pompe surpresseur, c’est un dispositif permettant de garder une pression constante dans les installations d’eau. Il comprend d’une manière générale d’un réservoir et d’une pompe sous pression. À cela s’ajoutent un ballon de forage, un clapet anti-retour ainsi qu’un filtre à cartouches.

Pour quel type de pompe surpresseur opter ?

Il existe deux catégories bien distinctes pour les pompes surpresseurs. Ainsi, on peut opter pour un surpresseur avec réservoir ou un surpresseur sans réservoir. Et comment ça fonctionne ? Pour le premier modèle, son fonctionnement est automatisé. Il permet de diminuer au minimum obligatoire les interactions avec le propriétaire. Son plus ? Le surpresseur muni de réservoirs est capable de s’arrêter lui-même quand le réservoir en question est rempli. Mieux, au cas où le niveau de l’eau contenue dans ledit réservoir diminue, la pompe démarre d’une manière automatique.

Quant au surpresseur sans réservoir, lui, prend peu de place à cause de l’absence du réservoir. Ce type de surpresseur est surtout conseillé pour les résidences ne bénéficiant que peu d’espace. Néanmoins, l’absence du réservoir pose quand même un souci majeur. Il nécessite beaucoup plus d’énergie, car on doit l’allumer à chaque fois qu’on utilise de l’eau.

Et pour bien choisir son surpresseur…

Nombreux sont les critères à prendre en considération avant de porter son choix pour un modèle de surpresseur. De prime abord sa « puissance ». Ce point est en fait le plus important de tous, et surtout si on dispose d’une habitation à étages ou encore on a envie de rehausser le niveau de la pression d’eau collectif en particulier. Pour le définir, on doit se baser sur le débit qu’on a déjà sur le réseau d’eau ainsi que le débit d’eau qu’on souhaite avoir après l’installation de la pompe surpresseur.

Le second critère à prendre en compte concerne son usage. Il est important de noter qu’une pompe surpresseur est destinée d’une manière unique pour les faibles usages et la consommation d’eau. Au cas où on sollicite souvent l’eau, il serait plus judicieux d’associer à cet équipement, un groupe hydrophobe, en guise d’exemple. Outre ces critères, la taille est de même un des critères importants lors du choix de surpresseur. Cette dernière doit être adaptée à l’endroit où l’installation se fera. Avant de choisir un modèle qui convient à ses besoins, le mieux sera de noter les dimensions de l’endroit en question.

Le dernier critère, mais qui n’est pas en reste, concerne le bruit. D’une manière générale, un surpresseur émet beaucoup de bruits. Il existe quand mêmedes modèles plus silencieux. Avant de porter son choix, on doit faire en sorte que le modèle convient à ses attentes et besoins. Si on décide d’installer la pompe dans son jardin, le bruit constituera-t-il une gêne ou non à sa vie quotidienne ? En revanche, les modèles silencieux sont fortement recommandés si c’est pour l’intérieur de l’habitation.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Comment savoir si une chaîne en or est authentique ?

Vous venez d’acheter une chaîne en or, vous en avez acquis une...
Lire la suite