Pantalon hakama : tout savoir sur ce vêtement traditionnel japonais

Chaque culture et chaque pays dispose de sa propre forme de vêtements traditionnels. Et si le costume Mao est associé à la Chine, le pantalon hakama l’est au Japon. Ce dernier est un genre pantalon assez ample et plutôt insolite, mais il dispose de sa propre histoire et de codes bien définis.

Et même si son existence remonte à plusieurs siècles, ce type d’accoutrement du pays du soleil levant est toujours d’actualité aujourd’hui. Découvrez ainsi tout ce qu’il y a à savoir sur le pantalon hakama.

Qu’est-ce qu’un hakama ?

Avant de penser à <a href=”https://eiyokimono.com/collections/hakama-pants”>acheter un pantalon élégant de style hakama</a>, il est important de savoir ce que c’est précisément. Le hakama est un pantalon large japonais qui s’apparente à une jupe-culotte longe et plissée. Son histoire remonte au temps de la dynastie Sui et Tan. Il était principalement utilisé par la cour impériale de Chine. Ce n’est qu’à partir des années 1185 à 1332 que les Japonais ont commencé à le porter, à l’époque Kamakura. Il devient alors un vêtement traditionnel nippon et n’était porté que par la haute société. Les anciens guerriers samouraïs ont été également autorisés à le porter avec un hakama-shita ou kimono. Ce n’est que beaucoup plus tard que le hakama était porté par toutes les couches de la société nippone sans distinction.

Les différentes formes de hakama

Dans la tradition japonaise, le hakama se déclinait sous trois formes différentes :

  • Le hakama umanori qui est un pantalon ample et large porté uniquement par les hommes ;
  • L’andon bakama ou andon hakama ou encore hakama lanterne qui est porté comme une jupe. Les jambes n’étaient donc pas séparées entre elles ;
  • Le nobakama qui dispose de poches imposantes destinées à récupérer des patates. Ce pantalon était donc fait pour les agriculteurs et les paysans.

Depuis l’ère Edo jusqu’à aujourd’hui, le hakama s’apparente à une jupe culotte à pinces qui monte sur les lombaires de son porteur et descend jusqu’aux chevilles. Sur ce pantalon, on compte 5 plis sur le devant et 2 plis vers l’arrière. Il y a aussi le koshi ita qui n’est autre qu’un dosseret rigide assurant le maintien du dos et un bon positionnement des hanches.

La signification des 7 plis

Pour les samouraïs, le port de ce pantalon avait une forte incidence sur leur comportement et leurs attitudes. Les 7 plis du hakama symbolisent ainsi les 7 vertus du budo :

  • Le JIN signifiant bienveillance et générosité ;
  • Le GI ou le sens de l’honneur et de la justice ;
  • Le REI ou la courtoisie et l’étiquette ;
  • Le CHI qui n’est autre que la sagesse et l’intelligence ;
  • LE SHIN ou la sincérité ;
  • Le CHU ou la loyauté ;
  • Le KOH ou la piété.

Le hakama aujourd’hui

Si le hakama est un symbole de la culture japonaise, il a su évoluer à travers les siècles. Aujourd’hui, de nombreuses variantes ont vu le jour avec des modèles fashion, streetwear et décontracté. On a par exemple un hakama pour femme qui n’est autre qu’un pantalon à trois plis, des variantes à nouer et bien plus encore.

0 replies on “Pantalon hakama : tout savoir sur ce vêtement traditionnel japonais”