Manque de concentration : la technologie mise en cause ?

manque concentration

La technologie entraîne un manque de concentration, une fracture de la pensée et une dépendance. Les courriels ou les appels téléphoniques peuvent être plus dangereux que les utilisateurs ne le pensent.

L’utilisation intensive des nouvelles technologies qui fournissent aux utilisateurs un flux d’informations constant peut avoir des effets négatifs sur leur cerveau tels que le manque de concentration, la perte de capacités de réflexion profonde et même la dépendance.

Les experts soulignent également que les réseaux sociaux et les nouvelles technologies peuvent entraîner une dépendance car leur utilisation incontrôlée pourrait être associée à certains troubles psychiatriques tels que les dépendances. Voici quelques conseils sur comment améliorer sa concentration.

La fatigue visuelle

Elle peut rendre difficile la concentration, la fixation de la vue ou la lecture courante ; ce qui peut contribuer à nous distraire facilement.

Conseils :

  • Il est recommandé d’utiliser une bonne lumière ambiante en évitant les lumières trop directes comme les lampes de chevet mais aussi les lumières insuffisantes qui nous obligent à forcer sur notre vue.
  • Nous devons éviter de travailler longtemps sur l’ordinateur ou rester des heures sur un écran de téléphone et chaque fois qu’il est possible, imprimez les documents pour les lire sur un support papier physique.
  • Les pauses programmées sont également essentielles pour que les yeux puissent se reposer.

La détresse émotionnelle

C’est un problème pour nos performances mentales qui affectent notre capacité de concentration mais pas seulement cela, elle affecte également d’autres capacités cognitives de base telles que notre mémoire et notre vitesse de traitement mental…

Conseils :

  • Notre malaise peut être produit par une multitude de causes différentes et il n’existe pas de remède miracle pour changer facilement notre humeur. Cependant, si ce malaise est produit par un manque de motivation ou par le fait de penser que nous n’avons pas les capacités nécessaires pour faire face à notre tâche, nous devons prendre en compte la répercussion de ce qu’on appelle “l’effet Pygmalion” qui est lié à nos attentes et à nos croyances sur notre auto-efficacité.
  • Pour rompre avec un état émotionnel négatif, accomplissez une tâche qui vous plaît. Trouvez un moyen de vous motiver, établissez des relations avec les bonnes personnes (celles qui vous motivent), ne restez pas passif en pensant que vous ne pouvez rien faire pour changer les choses.
  • Si la situation qui vous met mal à l’aise est une situation personnelle grave, remettez-la à plus tard et prenez du temps pour vous, vous devez apprendre à faire la différence entre ce qui est urgent et ce qui est important…

L’influence des réseaux sociaux

Parmi les changements dans les capacités cérébrales, les experts soulignent également l’influence des réseaux sociaux sur des questions telles que la perte de la capacité de concentration et d’attention.

En conclusion, il soit très difficile de faire des prédictions à ce sujet, il semble clair que notre cerveau s’adapte à la disponibilité d’une grande quantité d’informations et qu’il sera de moins en moins nécessaire de les stocker. Par conséquent, les zones de la mémoire permettant de traiter plusieurs informations à la fois devraient s’étendre au détriment des régions du cerveau que nous utilisons pour la mémoire à long terme.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Pourquoi et comment choisir un serrurier ?

Il n’est pas seulement utile de contacter un serrurier lorsque vous avez...
Lire la suite