Le wing surf, un nouveau sport de glisse qui attire toutes les convoitises

Le wing surf a le vent en poupe, avec le nombre d’adeptes qui continue d’augmenter en France et ailleurs. Qui l’a inventé, comment se pratique ce sport nautique et pourquoi un tel engouement ? Découvrez les réponses à toutes vos questions dans notre article.

Les origines du wing surf

Également connu sous le nom de wing foil, le wing surf est un sport de glisse facile à pratiquer. Le premier prototype a été créé en 2015 par Tony Logosz, un ancien windsurfer et inventeur d’accessoires et d’équipements nautiques. Cependant, le concept a vu le jour dans les années 1980 selon certains spécialistes, les matériels nécessaires pour sa pratique étant assez similaires à ceux utilisés actuellement. Il a été seulement réinventé au fil des années, avec l’apparition d’accessoires plus évolués.

Si à l’origine, les matériels étaient constitués d’un foilboard et d’une aile de kitesurf, de nouvelles conceptions ont rapidement vu le jour pour en faire une discipline à part entière. Des icônes de la glisse à l’instar de l’Hawaïen Kai Lenny ont contribué au développement de matériels spécifiques tels que le Slingshot ou le Duotone. Le wing surf connaît rapidement un succès grandissant et compte déjà de nombreux adeptes en France.

Les spécificités du wing surf

Tout comme pour la pratique du kitesurf, le wing surf se base sur l’énergie fournie par le vent et la vague. Il s’agit sans aucun doute de l’une des activités nautiques les plus faciles à apprendre. En termes de matériels, on distingue l’aile de wing d’un côté et la planche de l’autre, ces deux éléments étant non solidaires. À la place de la barre pour tenir la voile, vous trouverez des poignées situées sur la latte centrale ou un wishbone rigide pour une meilleure maniabilité. Il ne nécessite pas non plus l’usage de harnais ni de ligne. Le pratiquant est relié à la voile via un leash à installer au poignet,et à la planche via un autre leash à fixer sur la cheville.

Il est possible d’utiliser une planche ordinaire de type SUP (stand up paddle) si vous débutez et d’adopter un modèle dédié au wing surf, connu sous le nom de planche foil, une fois que vous aurez maîtrisé les techniques de base. La longueur du mât est à définir en fonction de votre niveau. Pour les novices, il est conseillé de choisir un mât de 75 centimètres environ. Un vent de 15 km/h est largement suffisant pour vous permettre de glisser sur l’eau à une hauteur de 80 centimètres. En tout cas, essayez le wing surf, vous aurez l’impression de voler, que ce soir en mer ou sur un lac. C’est tout simplement magique !

Sachez que vous pouvez utiliser l’aile du wing surf pour pratiquer d’autres sports de glisse tels que le skateboard, le ski, le snowkite ou le longskate. Profitez-en au maximum lors de votre prochain voyage plein d’aventures à l’Île de Nhim, par exemple. Il suffit d’un peu de vent et de savoir vous maintenir en équilibre sur votre planche pour savourer lesplaisirs de la glisse !

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Taxi-moto, le moyen de locomotion idéal à Paris et en Île-de-France

Apparues vers la fin des années 1990, les motos-taxis sont de plus...
Lire la suite