3 choses à savoir pour comprendre le barème de l’impôt 2020 sur le revenu 2019

La loi de finances française officialisée le 27 septembre 2019 prévoit une modification du barème de l’impôt sur le revenu 2019. Ce changement applicable dès janvier 2020 vise à faire baisser les taux d’imposition sur les revenus. Voici 3 choses à savoir pour mieux comprendre le barème de l’impôt 2020.

Barème des impôts 2020, ce qui change

Le barème de l’impôt 2020 présente d’importantes modifications qui le distinguent du barème appliqué en 2019. Ces changements sont notables au niveau de la première tranche et de la deuxième tranche. Aujourd’hui fixé à 14%, le taux d’imposition de la première tranche de revenu est réduit à 11%. Le seuil d’entrée de la deuxième tranche imposée à 30% est désormais fixé à 25 659 euros, contre 27 794 euros pour le barème en cours d’exercice. Les autres tranches de revenus du barème de l’impôt 2020 sont identiques à celles appliquées en 2019. Ainsi, les tranches d’impôt pour 2020 offrent un véritable avantage fiscal aux contribuables dont les revenus sont compris entre 0 et 73 369 €.

Comment calculer l’impôt 2020 sur les revenus 2019 ?

Si le barème de l’impôt 2020 présente de nouveaux chiffres, le mode de calcul de l’impôt net à payer ne change presque pas. Vous pouvez déduire facilement votre IR brut seulement en trois étapes.

Diviser le revenu imposable par le nombre de parts

Cette première étape consiste à déterminer le revenu net imposable et le nombre de parts de quotient familial. Le revenu net imposable désigne le reste de la somme des salaires après la soustraction des 10% pour les frais réels et des charges déductibles. Une fois que le revenu net imposable est déterminé, il faudra le diviser par le nombre de parts de quotient familial défini selon votre situation (il est de 1 pour un célibataire sans enfant en charge).

Appliquer le barème progressif de l’impôt au résultat obtenu

La deuxième étape consiste à appliquer à chaque tranche son taux d’imposition suivant la formule : (seuil de sortie – seuil d’entrée) x taux d’imposition. Ainsi, pour un célibataire sans enfant en charge ayant un revenu net imposable de 35 000 € (un revenu de la 3e  tranche), le résultat obtenu est de :

  • 0 € pour la première tranche ;
  • 1 715,34 € pour la deuxième tranche, soit (25 659 – 10 065) x 11%;
  • 2 802,30 € pour la troisième tranche, soit (35 00 – 25 659) x 30%.

Notez que le revenu net imposable est considéré comme le seuil de sortie dans sa tranche d’imposition correspondante (troisième tranche pour l’exemple).

Additionner les impositions et multiplier le total par le nombre de parts

À cette étape, il reste à additionner les résultats obtenus au niveau de chaque tranche d’imposition puis à multiplier le total par le nombre de parts. Dans le cas du célibataire sans enfant à charge ayant un revenu net imposable de 35 000 €, le montant total de l’impôt brut 2020 s’élève à 4 517,64, soit (0 € + 1 715,34 € + 2 802,30 €) x 1.

Le calcul de la décote, modifié par la loi de finances 2020

Les modifications apportées par la loi de finances 2020 touchent également le calcul de la décote. Les montants de décote seront réduits de 1 208 € à 777 € et de 1 990 € à 1 286 €. De même, le taux multiplicateur déduit du montant de la décote et appliqué à l’IR (impôt sur le revenu) passe de 75% à 45,25%. Ainsi, en 2020, la décote sera calculée suivant les formules (777 – 0,4525) x IR Brut,  pour un célibataire, et (1,286 – 0,4525) x IR Brut pour un couple.

En résumé, le barème de l’impôt 2020 apporte des changements conséquents au niveau de la 2e et de la 3e tranche d’imposition. Toutefois, le mode de calcul de l’IR brut reste intact. N’hésitez donc pas à évaluer vos impôts pour 2020 pour avoir une idée précise du montant à payer.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Pourquoi venir monter une entreprise en Asie ?

Aujourd’hui, plusieurs pays asiatiques connaissent une croissance économique fulgurante. De nombreuses opportunités...
Lire la suite