Quelles sont les étapes communes à toutes les techniques de vente ?

Vous pouvez avoir le meilleur produit au monde, si vous ne parvenez pas à le vendre votre entreprise sera vouée à l’échec. Pour cette raison, les postes de commerciaux sont indispensables pour la réussite d’un projet entrepreneurial. Avec l’avènement du digital, les techniques ont bien évidemment évolué mais il existe des clés incontournables qui peuvent s’appliquer à tous les types de produits ou de services si leur promotion se fait par le biais d’un canal classique où le vendeur a besoin de convaincre un client. Voici les principales étapes de la conclusion d’une vente.

La phase préparatoire à la vente

Le point de départ réside dans la prospection afin de pouvoir identifier son potentiel client. Le produit ou le service s’adresse à un public précis qu’il faut aller chercher soit en le rencontrant physiquement, soit par de la prospection téléphonique ou digitale via les réseaux sociaux.

Se constituer un fichier de futurs clients est vraiment essentiel et cette étape sera déterminante pour la suite qui consiste à préparer l’action commerciale en définissant les objectifs à atteindre.

Dans cette 2ème phase, technique de vente et négociation sont étroitement mêlées puisqu’il va falloir créer son argumentaire commercial. Celui-ci doit être extrêmement bien rodé et connu du vendeur car c’est à partir de lui que viendront les questions du client une fois que son attention aura été captée. Pendant cette étape de préparation, le vendeur doit aussi pouvoir préparer ses outils de vente tels qu’un catalogue, des échantillons mais aussi recueillir toutes les informations sur la concurrence et des données chiffrées sur l’entreprise qu’il représente.

La phase de présentation et de conclusion

Arrive ensuite le temps de la confrontation avec le prospect afin de le convertir en client. Il faut d’abord mettre la personne en confiance en s’intéressant à elle, à son désir pour comprendre ce qui la pousse dans son acte d’achat. Les questions à poser sont essentielles. Certaines seront fermées car ne permettront pas de rebondir et d’autres agissent comme un miroir car elles permettent d’ouvrir le dialogue. Toutes ces questions permettront au vendeur de percevoir la motivation du client, et de savoir s’il s’agit d’un achat raisonné, indispensable ou coup de cœur.

Une fois cette confiance acquise, vient la présentation du produit ou du service qui débouchera elle aussi sur un certain nombre de questionnements et d’objections. Le client va émettre en effet des doutes et tout le rôle d’un bon vendeur sera de pouvoir lever une à une toutes ses barrières pour concrétiser la vente.

L’acte d’achat ne peut se réaliser qu’une fois le client totalement convaincu et tous ses doutes dissipés. Cela implique donc de parfaitement connaître le produit, son fonctionnement et son positionnement par rapport à la concurrence. Il faut parvenir à convaincre le client qu’il fait le bon choix au regard de sa problématique.

Enfin, la fidélisation est toute aussi primordiale car un client satisfait repassera commande et surtout fera acte de recommandation auprès de son entourage. Le suivi client fait donc également partie de la technique de vente afin de réaliser les suivantes et d’en générer d’autres auprès de nouveaux prospects.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Pourquoi faire appel à une agence immobilière à Maurice quand on veut devenir propriétaire sur l’île ?

Quand on veut devenir propriétaire, il est très important de se rapprocher...
Lire la suite