Le traitement Corona protège les films

Dans le domaine de l’impression sur film, il n’est pas rare d’entendre parler du traitement CORONA. Mais qu’est ce que c’est ?

D’entrée de jeu, le traitement CORONA peut se définir comme étant un dispositif qui génère une décharge électrique au moyen d’une électrode. La condition requise est que l’électrode doit être sous haute tension, et l’utilisation d’une contre-électrode au potentiel zéro de même qu’un diélectrique est également nécessaire. Ce dernier doit jouer le rôle de barrière, pour que l’ensemble du traitement corona puisse fonctionner. Cela génère donc une décharge, qui porte le nom d’effet couronne ou Corona.

Son principal avantage est de perfectionner la tension ou l’énergie de surface du support traité. En somme, il doit y avoir une plus grande adhésion de surface.

Le traitement CORONA

De manière concrète, le traitement corona, mis en place par des spécialistes de l’industrie, constitue le système le plus employé au monde pour traiter la surface de film PE ou PP. le traitement CORONA porte surtout sur les machines d’extrusion, de collage et même d’impression pour accroitre l’adhésion sur ces différents supports. Outre les films plastiques, le procédé du traitement CORONA est également employé dans plusieurs autres machines :

  • D’impression offset
  • De tampographie
  • De sérigraphie pour les plaques ou pièces en forme

Dans ce dernier cas par exemple, la partie potentiel zero joue le rôle du mandrin qui supporte la pièce. En ce qui concerne l’efficacité du traitement CORONA, c’est en fonction de la nature de la matière traitée qu’elle est déterminée. Ainsi, il n’existe aucune limite au traitement CORONA d’une matière. Ce n’est que l’intensité nécessaire pour le traitement exprimé en watt/min/m2 qui peut varier. En somme, le niveau du traitement corona varie selon la matière employée, le niveau de dyne requis, et bien d’autres paramètres.

Durée de vie du traitement CORONA

Au delà d’un certain seuil, il arrive que le niveau de dyne chute. Il devient alors impératif, de procéder à un traitement CORONA avant utilisation. L’opération est encore plus indispensable si la matière comporte des additifs, ce qui est lié à la chute du niveau de dyne. Voila pourquoi il n’est pas très aisé, de traiter les stocks de films épais et très âgés. On y observe une forte migration des agents additifs vers la surface de la matière.

De plus, certaines matières qui n’ont pas été traitées à l’extrusion, peuvent présenter des difficultés face au traitement CORONA. Voila donc la véritable raison qui recommande d’avoir recours à une matière pré-traitée qui n’aura besoin que d’un traitement CORONA de rafraichissement. Cela soulève ensuite le volet de la maintenance, car les isolants doivent être maintenus propres pour atteindre le niveau de dyne souhaité. Il est tout à fait possible de bénéficier de ces services, en ayant recours aux entreprises spécialisées.

Au final, que retenir du traitement CORONA ? Il est d’une importance capitale, dans les différents processus d’impression ou de complexage des différents films plastiques. Les plus populaires sont le polyéthylène ou le polyester. Le traitement CORONA de qualité doit faciliter le complexage ou une bonne impression du film sans défauts. Il doit pouvoir générer un produit fini acceptable par toute la chaine de production.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Le marché des automatismes de portail

Le marché de l’automatisme portail est croissant, et les chiffres le prouvent....
Lire la suite