La Journée mondiale sans tabac 2018 approche !

Cette année, la Journée mondiale sans tabac se place sous le signe de la lutte contre les maladies cardiovasculaires. On a tendance à toujours associer le tabac avec la nicotine et le goudron, mais les effets sont bien plus étendus que l’on pourrait le croire. Ce 31 mai, l’OMS va organiser de nombreuses actions afin de sensibiliser au maximum la population quant aux ravages du tabac. Des alternatives au tabac classique existe, vous en trouverez une sur Kumulus Vape par exemple.

Le tabagisme passif, un mal qui sévit toujours

Il est impossible aujourd’hui de dire que l’on ne sait pas que la cigarette est mauvaise. Les études sont nombreuses à ce sujet et toutes reconnaissent que le tabac cause la mort de milliers de personnes chaque années. Les chiffres donnés sont parfois très loin de la réalité car ils ne prennent pas en compte les maladies développées par les fumeurs passifs, ceux qui côtoient des fumeurs et qui respirent la fumée du tabac. C’est le cas de nombreux enfants dont les parents fument à proximité, ou encore des habitués des terrasses de café.

Depuis quelques années, la législation interdit de fumer dans les lieux publics clos et dans certains lieux publics ouverts. Le but de cette manœuvre est de réduire le nombre de personnes atteintes de cancer du poumon ou de maladies cardiovasculaire en raison des substances nocives respirées contre leur gré.

Un plan d’attaque pour sensibiliser

L’OMS profitera de la Journée mondiale contre le tabagisme pour promouvoir son plan MPOWER. Pour vous aider à mieux le comprendre, voici un petit éclaircissement : Le M signifie Monitor, qui en français sera traduit par une surveillance accrue de la prévention dans les différentes tranches d’âge ainsi que des politiques préventives qui sont mises en place par les différents états. Le P est pour Protect, l’OMS souhaitant protéger au mieux les non-fumeurs de la nocivité de la fumée du tabac. En ce qui concerne le O, il représente Offer, autrement dit une offre pour tous ceux qui voudraient arrêter mais ne savent pas forcément comment s’y prendre. Le W de Warn est représentatif des différentes politiques de neutralité appliquées sur les paquets : moins de couleurs, plus de photos dissuasives et d’avertissements. L’interdiction de faire de la publicité au tabac est représentée par le E de Enforce tandis que le R de Raise prouve un désir d’augmenter les taxes sur le tabac.

La plupart de ces points sont appliqués en France, la dernière augmentation du tabac en est la preuve. D’ici à 2020, le paquet sera à environ 10 euros, mais cette politique est loin d’être mise en place dans tous les pays du monde. L’Australie et la Nouvelle-Zélande font office de mentors à ce niveau puisque la prix d’un paquet de tabac est très élevé dans ces pays.

Des modes de consommation encore trop peu plébiscités

Différentes aides sont offertes aux fumeurs qui souhaiteraient arrêter de consommer du tabac. Les patchs de nicotines par exemple font parti des produits remboursés par la Sécurité Sociale et permettent certains individus de rompre définitivement avec la cigarette. Il est également possible de se procurer une cigarette électronique dans les boutiques physiques mais aussi sur Internet.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Faire appel à un professionnel pour le calfeutrage de bâtiments

Vous avez remarqué que de l’air s’infiltre dans votre maison par les...
Lire la suite