Sous-sol : pensez aux issues de secours

issue de secours

La sécurité incendie dans une maison est un élément primordial et à ne jamais négliger. Il existe évidemment des normes à respecter mais dans ce domaine il vaut mieux toujours en faire plus que pas assez. Lorsque vous construisez ou rénovez une maison, il est donc prioritaire de s’assurer qu’elle vous garantit une sécurité suffisante en cas d’incendie et plus particulièrement en termes d’évacuation. Car le premier réflexe lors d’un départ de feu est de tenter de le circonscrire et surtout de sortir à l’extérieur rapidement si la situation devient trop dangereuse. Quelles ouvertures sont donc possibles et dans quelles pièces ?

Les ouvertures au sous-sol

Les constructeurs de maison avaient auparavant souvent pour habitude de placer le garage au sous-sol de la maison avec comme sortie principale la porte d’entrée du parking pouvant s’ouvrir à distance ou se déverrouiller de l’intérieur manuellement pour une question de sécurité.

Cependant cette époque semble désormais révolue car une maison moderne à Québec est conçue avec un sous-sol aménagé comme une véritable pièce et comporte alors un garage qui est séparé et ne se situe d’ailleurs pas nécessairement sous le bâtiment afin d’éviter une pente à déneiger.

Véritable pièce à vivre, le sous-sol se transforme donc en chambre, en studio indépendant, en salle de jeux pour les enfants, en espace de sport ou salon télé/home cinéma. Il est donc essentiel de prévoir une sortie d’évacuation pour cette partie de la maison. L’idéal est de concevoir une sortie donnant directement vers l’extérieur et qu’il faudra pendre aussi le soin de déneiger régulièrement afin que la porte ne soit pas bloquée.

Les fenêtres situées au sous-sol, comme par exemple dans un sous-sol à l’anglaise, peuvent aussi servir d’issue de secours à condition de respecter une dimension permettant au corps d’un adulte d’y passer.

Les issues de secours des autres pièces

Chaque pièce de la maison doit normalement être dotée de deux voies d’évacuation consistant généralement en une porte et une fenêtre. Il faudra d’ailleurs toujours laisser ces espaces libres de circulation et donc éviter de placer des meubles devant une fenêtre. De même, ces dernières ne devront pas être obstruées par un plastique ou autre matériau. Si tel est le cas, il faudra s’assurer celui-ci peut se retirer facilement en cas d’urgence par chaque occupant de la maison.

L’idéal est de créer un véritable plan d’évacuation de la maison, comme pour les bâtiments publics, et de pratiquer régulièrement au moins deux fois par an une simulation de sortie d’urgence.

Pour une sécurité optimale, vous pouvez aussi investir dans des extincteurs que vous placerez aux emplacements stratégiques de votre plan d’évacuation et notamment dans la cuisine qui est une pièce plus sensible que les autres aux départs de feu.

Il est désormais aussi demandé de placer des détecteurs de fumée dans les pièces principales et les espaces de circulation afin d’être prévenu par une alarme sonore. Cet outil de prévention est particulièrement utile en cas de départ d’incendie nocturne.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Manque de concentration : la technologie mise en cause ?

La technologie entraîne un manque de concentration, une fracture de la pensée...
Lire la suite