Bien-être : 4 moyens scientifiquement prouvés pour augmenter votre sérotonine

La sérotonine est un messager chimique qui affecte de nombreuses fonctions dans le corps et le cerveau. Véritable régulateur du rythme circadien de notre organisme avec la mélatonine, la sérotonine nous rend alerte et nous fournit l’énergie nécessaire pour mener à bien nos tâches du quotidien. Toute carence en cette hormone se traduit en une somnolence diurne, une fatigue chronique et une certaine irritabilité.

Le corps produit naturellement de la sérotonine, mais il existe des moyens de lui donner un coup de boost au besoin. Chez les personnes qui ne souffrent pas de dépression, il n’est pas certain qu’une augmentation du taux de sérotonine soit bénéfique. Cependant, pour ceux qui ont des coups de blues en hiver ou qui souffrent d’une dépression péri-annuelle,  un petit coup de pouce permettra une amélioration substantielle de la qualité de vie.

Qu’est-ce que la sérotonine ?

La sérotonine est une substance chimique qui joue un rôle important dans la régulation de toute une série de fonctions corporelles, notamment la coagulation du sang et la fonction intestinale. L’organisme associe le tryptophane à une enzyme pour fabriquer de la sérotonine. Dans le cerveau, la sérotonine joue le rôle d’un neurotransmetteur, relayant ainsi des messages autour du cerveau afin de soutenir son fonctionnement.

Il existe de nombreuses théories sur le rôle de la sérotonine au niveau neurologique. Il semblerait qu’elle régule le stress et l’anxiété, favorise la patiente et la capacité à faire face aux problèmes et prévient les épisodes dépressifs, les crises de panique et l’anxiété chronique. Notons d’ailleurs que les anxiolytiques et les antidépresseurs ont tendance à augmenter la production de sérotonine pour aider les patients à reprendre du poil de la bête. D’un autre côté, la sérotonine joue le rôle inverse de la mélatonine en nous aidant à sortir du sommeil.

Comment augmenter le taux de sérotonine ?

Les fabricants des compléments alimentaires multiplient les allégations au sujet de la capacité de leurs produits à stimuler la production de sérotonine. Ces allégations ne sont pas appuyées par des preuves. Les 4 « méthodes » que nous vous présentons ici sont toutes validées par les professionnels de santé.

1. Les médicaments

Plusieurs médicaments antidépresseurs courants augmentent directement le taux de sérotonine dans le cerveau. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont une classe d’antidépresseurs qui empêchent la réabsorption de la sérotonine dans le cerveau. Ce faisant, ces médicaments augmentent les niveaux de sérotonine disponibles pour les récepteurs. La fluoxétine (Prozac) et la sertraline (Zoloft) en font partie. Rappelons que les antidépresseurs ne doivent en cas être pris en automédication.

2. L’exercice physique

L’exercice physique a un effet considérable sur le cerveau et le corps, que ce soit à court ou à long terme. Il est prouvé que l’activation des muscles pendant l’exercice permet la libération d’une plus grande quantité de tryptophane, que le corps convertit en sérotonine. Cette dernière peut alors traverser la barrière hémato-encéphalique.

3. Certains régimes alimentaires

Les aliments qui contiennent du tryptophane pourraient augmenter la production de sérotonine dans l’organisme. Le tryptophane est un acide aminé essentiel présent dans de nombreux aliments, notamment :

  • le saumon ;
  • le poulet ;
  • la dinde ;
  • les œufs ;
  • les épinards ;
  • les produits laitiers ;
  • les produits à base de soja ;
  • les noix.

4. La thérapie par la lumière (luminothérapie)

L’exposition à une lumière vive peut également affecter le taux de sérotonine. Le trouble affectif saisonnier (TAS) est un type de dépression dont les symptômes sont en corrélation avec les saisons. Les personnes atteintes peuvent présenter des symptômes dépressifs pendant l’hiver, quand il y a moins de soleil.

Les causes du TAS ne sont pas claires, mais il semblerait que la carence d’exposition à la lumière du jour affecte l’équilibre sérotonine – mélatonine. Pour remédier à cela, il suffit de s’exposer raisonnablement au soleil ou, si vous n’avez n’en avez pas la possibilité, de choisir la bonne lampe de luminothérapie, avec une intensité lumineuse de 10 000 lux et un spectre lumineux simulant celui du soleil.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Quid sur la néobanque

Le marché bancaire est en perpétuelle évolution. La preuve, après l’émergence de...
Lire la suite