Bon à savoir sur la cession du fonds de commerce

La cession du fonds de commerce est une opération juridique qui consiste à transférer la propriété d’un fonds de commerce à un tiers. Ce transfert de propriété peut être effectué soit par acte notarié, soit par acte sous seing privé. La cession du fonds de commerce est soumise à la publicité foncière et doit être enregistrée au service des impôts des entreprises (SIE).

La cession du fonds de commerce : définition

Le fonds de commerce est constitué par l’ensemble des éléments corporels et incorporels nécessaires à l’exploitation d’une entreprise. Il comprend notamment le droit au bail, les agréments et licences, les marques et enseignes, le personnel, les clients et les fournisseurs.

Pourquoi céder son fonds de commerce ?

La cession d’un fonds de commerce peut être motivée par diverses raisons : 
– La reprise d’une entreprise en difficulté par un repreneur qui souhaite mettre en place une nouvelle stratégie de redressement ; 
– La cession d’une entreprise en bonne santé par son propriétaire qui souhaite se retirer de l’activité ; 
– La cession d’une entreprise en vue de son développement par son propriétaire qui souhaite investir dans de nouveaux projets ; 
– La cession forcée d’une entreprise par son propriétaire en raison de difficultés financières. 

La cession du fonds de commerce : les formalités 

La cession du fonds de commerce est soumise à certaines formalités. Avant toute chose, il convient de respecter la procédure de licitation imposée par la loi. En effet, tout vendeur est tenu de mettre son fonds de commerce en vente au moyen d’une annonce publiée dans un journal d’annonces légales. Cette annonce doit mentionner le montant de la vente et le délai de validité de l’offre. Le vendeur est ensuite tenu d’attendre ce délai avant de pouvoir procéder à la cession du fonds de commerce. La cession du fonds de commerce peut ensuite être effectuée soit par acte notarié, soit par acte sous seing privé. Dans le cas d’une cession par acte notarié, il convient de respecter les formalités suivantes : 
– Le contrat de cession doit être rédigé par un notaire ; 
– Le contrat doit être enregistré au service des impôts des entreprises (SIE) ; 
– La publicité foncière doit être effectuée ; 
– Le transfert de propriété doit être effectué devant le notaire ; 
– Le notaire doit délivrer une attestation de cession au vendeur et à l’acheteur. Dans le cas d’une cession par acte sous seing privé, il convient de respecter les formalités suivantes : 
– Le contrat de cession doit être signé par le vendeur et l’acheteur ; 
– Le contrat doit être enregistré au service des impôts des entreprises (SIE) ; 
– La publicité foncière doit être effectuée ; 
– Le transfert de propriété doit être effectué devant le notaire ; 
– Le notaire doit délivrer une attestation de cession au vendeur et à l’acheteur. 

Quel prix pour céder son fonds de commerce ?

Le prix de vente d’un fonds de commerce est librement fixé par le vendeur. Toutefois, il convient de tenir compte du fait que le prix est généralement fixé en fonction de plusieurs critères, notamment : 
– La nature et l’importance du fonds de commerce ; 
– La situation géographique du fonds de commerce ; 
– La clientèle du fonds de commerce ; 
– La rentabilité du fonds de commerce ; 
– Les conditions du bail ; 
– Les charges liées au bail. 

La cession du fonds de commerce : les conditions 

La cession du fonds de commerce est soumise à certaines conditions. En effet, il convient de respecter les conditions suivantes : 
– Le vendeur doit être propriétaire du fonds de commerce ; 
– Le vendeur doit disposer du droit au bail ; 
– Le vendeur doit respecter la procédure de licitation ; 
– Le contrat de cession doit être rédigé par un notaire ; 
– Le contrat de cession doit être enregistré au service des impôts des entreprises (SIE) ; 
– La publicité foncière doit être effectuée ; 
– Le transfert de propriété doit être effectué devant le notaire ; 
– Le notaire doit délivrer une attestation de cession au vendeur et à l’acheteur. 

La cession du fonds de commerce : les avantages

La cession du fonds de commerce présente plusieurs avantages, notamment : 
– Elle permet de transférer la propriété d’un fonds de commerce sans avoir à déposer un dossier de reprise d’entreprise auprès du tribunal de commerce ; 
– Elle permet de transférer la propriété d’un fonds de commerce sans avoir à respecter la procédure de licitation ; 
– Elle permet de transférer la propriété d’un fonds de commerce sans avoir à respecter les formalités d’enregistrement et de publicité foncière ; 
– Elle permet de transférer la propriété d’un fonds de commerce sans avoir à respecter les conditions de cession imposées par la loi. 


Fatal error: 'continue' not in the 'loop' or 'switch' context in /home/dufr3745/so-what.click/seo2/classes/page.php on line 3233