Adolescence : pourquoi surveiller les problèmes d’obésité ?

À l’adolescence, se sentir bien dans sa peau est important en particulier pour avoir une bonne estime de soi stable et s’intégrer socialement. Les adolescents qui ont des problèmes de poids ont tendance à rencontrer plus de difficultés sociales que les autres. C’est le sujet du jour.

Quels sont les facteurs de l’obésité chez les jeunes ?

Un jeune qui souffre de surpoids ou d’obésité peut voir son estime de soi diminuée, être victime de rejet ou de moquerie de la part de ses pairs et même de sa famille. L’état dépressif généré par ce traitement conduit généralement à des actions qui, au lieu d’aider, peuvent accentuer leur état. Manger des aliments riches en calories pour tenter de se sentir mieux, se réfugier chez soi pour regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéo, fumer et/ou boire des boissons alcoolisées sont autant de situations propices au surpoids. D’autres sont encore plus dangereuses comme la prise de drogues ou la pensée au suicide.

Chez une personne en bonne santé, ces habitudes entraînent une accumulation de graisse et donc une prise de poids, encore plus chez les personnes en surpoids. L’obésité peut entraîner une augmentation des taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang, connue sous le nom de dyslipidémie, et provoquer toutes sortes de problèmes, de l’augmentation de la pression artérielle à l’infarctus du myocarde. Le surpoids est un excès de masse corporelle, sous forme de graisse, par rapport à ce qui est considéré comme sain pour une personne par rapport à son âge, sa taille et son sexe. Lorsque cette masse augmente, la désignation de surpoids se transforme en obésité.

L’obésité est classée en trois degrés selon la quantité de graisse accumulée. Chaque degré d’obésité a des conséquences plus graves et ses formes de traitement deviennent de plus en plus compliquées.

Comment déterminer si on est en surpoids ?

Le surpoids et l’obésité de grade 1, peuvent être réversibles grâce à un régime et un programme d’exercices. L’obésité de grade 2 peut être traitée par un régime alimentaire et un programme d’exercices physiques, associés à une thérapie médicamenteuse ou à des médicaments prescrits par un médecin, et non par des produits amaigrissants en vente libre. L’obésité de grade 3, doit être traitée par des moyens chirurgicaux de préférence, en observant les dommages que l’obésité a causés à la santé de l’individu. Pour savoir si vous êtes en surpoids ou obèse et dans quelle mesure vous l’êtes, il est nécessaire d’examiner certains indicateurs comme l’IMC.

L’IMC est le rapport entre le poids corporel et la taille, sans distinction du type de masse corporelle. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un IMC de 20 à 24 kg/m2 est considéré comme un poids normal, un IMC inférieur à 20 correspondrait à une insuffisance pondérale ou à une malnutrition et un IMC supérieur à 25 correspondrait à une surcharge pondérale ou à une obésité.

Pourquoi s’intéresser à la surcharge pondérale ?

La graisse se forme dans le corps comme réserve d’énergie, elle a également pour fonction de recouvrir les organes pour maintenir leur intégrité et leur température et fait partie de la structure des hormones. L’apport calorique et les dépenses quotidiennes déterminent la quantité de graisse qui se forme. Trop de calories et trop peu de dépenses équivalent à trop de graisse et vice versa. Pour le diagnostic du surpoids et de l’obésité, la détermination de l’IMC et du pourcentage de graisse est très importante. La graisse, comme nous l’avons déjà mentionné, sert, entre autres, à recouvrir les organes. Toutefois, si cette couverture est trop épaisse en raison d’un excès de graisse, elle peut entraîner un dysfonctionnement des organes.

Pour connaître les risques potentiels que peut provoquer la graisse, il est nécessaire d’analyser dans quelles parties du corps elle s’accumule, dans le tronc ou dans les extrémités, et pour cela nous utilisons les informations suivantes. Vous pouvez imaginer que, si la graisse se trouve dans le tronc, elle est plus dangereuse pour la défaillance des organes que si elle se trouve dans les extrémités, bien que l’excès de graisse soit toujours dangereux où qu’il se trouve.

Si votre adolescent est concerné par un problème d’obésité, le mieux est de vous tourner vers un professionnel de santé. Consultez votre médecin généraliste dans un premier temps qui pourra vous adresser ensuite vers un spécialiste.

0 replies on “Adolescence : pourquoi surveiller les problèmes d’obésité ?”