Acheter d’occasion : les précautions à prendre

Le marché de l’occasion ne s’est jamais bien autant porté qu’au cours de ces dernières années. Cela concerne tous les domaines, celui de l’automobile, des livres, des vêtements, des jouets, des meubles, les matelas, etc. La cause majeure de cet engouement pour les objets de seconde main est la lutte contre le gaspillage et le recyclage, même si une baisse générale du pouvoir d’achat est aussi à considérer.

Quoi qu’il en soit, des précautions sont tout de même à prendre lorsque vous achetez d’occasion, car personne n’est à l’affût des risques d’arnaque.

Examiner attentivement la marchandise avant tout achat

Avant l’achat d’un objet d’occasion, il convient d’abord d’inspecter la marchandise sous tous les angles pour éviter les mauvaises surprises. S’il s’agit d’une voiture d’occasion, passer la carrosserie, le moteur et l’habitacle de celle-ci au peigne fin pour en attester de son réel état. Il en est de même pour les autres produits, à l’exemple du matelas d’occasion. Ce dernier doit être exempt de punaises de lit. Ces dernières représentent de véritables fléaux et sont difficiles à vérifier. Toutefois, quelques indices peuvent vous indiquer leur présence dans le matelas de deuxième main : la présence de traces de déjections sous forme de traces noires imprégnant le tissu.

Vérifier les informations fournies sur le lieu de vente

Les informations que vous voyez sur l’annonce de vente de votre produit convoité ne sont pas forcément véridiques, surtout s’il s’agit d’un bien d’occasion. Avant toute transaction, il est vivement recommandé de vous rendre sur le lieu de vente en vue d’une vérification. Pour des véhicules de seconde main, ils doivent disposer d’un étiquetage avec des mentions telles que la marque, le modèle, la version, la finition, l’année de première mise en circulation, le kilométrage, ainsi que le prix de vente. Toutes ces mentions, normalement, sont conformes aux infos qui se trouvent dans les documents commerciaux que le vendeur doit remettre au cours de la vente.

Observer les documents fournis par le vendeur

Lors d’une vente d’occasion, le vendeur est tenu de fournir certains documents, à savoir le bon de commande, le bon de livraison ou alors la facture qui comportent alors les informations sur le produit acheté. S’il s’agit d’un achat plus complexe comme celui d’une voiture, d’autres documents sont requis : procès-verbal de contrôle technique, certificat de non-gage, certificat d’immatriculation, etc.

Tester la marchandise avant l’achat

Acheter d’occasion est courant et concerne toutes sortes de produits. Pour éviter les mauvaises surprises, à l’exemple d’un produit en piteux état une fois utilisé chez soi, il vaut mieux tester la marchandise tant qu’aucune transaction n’a été faite.

Pour l’achat d’une voiture d’occasion, cela va de soi : vérifier que le moteur fonctionne bien, tester la tenue sur route, évaluer le freinage ou encore l’embrayage, etc. Pour d’autres produits, cela n’est pas toujours évident. Pour l’achat de meubles de seconde main, par exemple, pensez à fermer et ouvrir les tiroirs ou à vérifier la solidité des joints. Pour un appareil électrique, mettez-le en marche suffisamment longtemps afin d’en attester le bon fonctionnement. Pour un matelas, n’hésitez pas à vous placer dessus.

Plus d'articles de Perspectives Magazine

Dynamomètre mécanique ou dynamomètre électronique, lequel choisir ?

Le dynamomètre est un instrument de mesure présent dans de nombreux secteurs...
Lire la suite