Top 10 Meilleur Circulateur 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Circulateur ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Circulateur pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Circulateur !

Notre sélection de circulateur

Guide d’achat circulateur

Un peu mal connu dans l’univers du chauffage, le circulateur joue quand même un rôle très important. C’est un système de drainage complexe dont le fonctionnement détermine la qualité du chauffage dans les logements. Cet article vous informera sur l’essentiel que vous devez savoir sur cet équipement électrique afin de faire le meilleur choix possible.

Qu’est-ce qu’un circulateur ?

Il s’agit d’une pompe installée dans un système de chauffage, dont le rôle est de drainer le liquide calorifique qui assure le réchauffement de l’appartement. Dans la grande majorité des cas, le liquide en question est de l’eau. Cette eau est acheminée à une pression définie (exprimée en bar ou en pascal) couplée à un débit (qui s’exprime en mètre cube d’eau par heure ou en litre par seconde) vers le chauffage central et dans le sens inverse. La caractéristique principale des circulateurs est qu’ils fonctionnent sur des vitesses variables (trois niveaux sont souvent disponibles) ou constantes. 

Les différents types de circulateurs

Il est important de connaître les différents types de circulateurs pour être en mesure de faire soi-même un comparatif lorsque l’on ambitionne d’en acheter. Avoir cette connaissance est également utile lorsque l’on doit procéder au test de plusieurs modèles dans le processus d’achat. Globalement, il existe deux types de circulateurs que l’on peut installer sur les chauffages.

  • Le circulateur à rotor noyé est celui que l’on rencontre le plus sur les installations. Il a la particularité de se refroidir grâce à l’eau qu’il draine lui-même. En effet, le rotor fonctionnant à plein temps surchauffe. Mais en passant, l’eau le lessive ce qui lui permet de ne pas excéder un certain niveau de température. Ce circulateur est installé directement sur la tuyauterie et présente l’avantage de ne pas être onéreux pour ce qui est de son entretien.
  • Tout comme son homologue, la pompe in-line est aussi installée directement sur la tuyauterie. La différence essentielle se situe au niveau du système de refroidissement. Au lieu de l’eau, c’est un ventilateur incorporé au dispositif qui s’en charge. Cela est dû au fait que la pompe est séparée du moteur de la machine par une garniture, à la différence de la configuration précédente.

Pourquoi faut-il bien régler son circulateur ?

Encore appelé circulateur de chaudière, il faut que la relation débit et pression soit parfaitement établie pour en optimiser le fonctionnement. Cela est important dans la mesure où, si la puissance générée par le circulateur est largement supérieure à ce qu’elle doit être, le moteur se met à tourner tout simplement à vide. La conséquence de ce fait est que la machine engendre des consommations importantes d’énergie électrique.

De la même manière, le liquide caloporteur n’est plus drainé correctement vers les chauffages (radiateurs, chauffage central, planchers), causant ainsi un dysfonctionnement de ceux-ci. Et quand ces cas se produisent, ce que l’on remarque souvent, ce sont des bruits intempestifs qui émanent des moteurs du circulateur, et qui peuvent créer des nuisances sonores.

C’est pour ces raisons qu’il est très important de pouvoir trouver le pont exact entre les différentes données de pression et de débit de la machine. Aussi, pour y arriver un peu plus facilement, convient-il de faire l’effort de se tourner vers les circulateurs qui proposent plusieurs niveaux de vitesses, que celles-ci soient constantes ou variables.

Comment faire le choix de votre circulateur ?

Si vous n’êtes pas un professionnel du domaine, il est préférable de laisser une personne qui s’y connait véritablement vous aider à faire le meilleur au choix. Les données et les aspects à prendre en compte sont suffisamment complexes.

  • Il est primordial de pouvoir calculer le débit du circulateur. Pour cela, il faut faire usage de cette formule : X= P / Delta x Cm. Dans cette équation, P fait référence à la puissance du générateur, elle est exprimée en kW. Quant à Delta, il représente l’écart de température qui existe entre le départ et le retour du fluide caloporteur vers le moteur du circulateur. Cm représente ce que l’on nomme la chaleur massique, qui équivaut à 1,163 kWh/t.K.
  • En plus du débit, il faut déterminer la pression de l’eau. Ce calcul équivaut à la somme totale des pertes de charge. L’opération est faite sur la plus longue boucle que le circulateur pourra vaincre.
  • Le dernier point est d’autant plus important qu’il faut en avoir une connaissance affinée pour s’en sortir. En effet, il s’avère qu’il existe, pour chaque circulateur, une courbe tracée par le constructeur de la machine. Elle n’est jamais la même d’une machine à une autre. Vous allez donc reporter les deux précédentes données sur les courbes en question afin de déterminer si vous êtes en présence du bon circulateur pour votre installation. En dehors du point de meilleur rendement accessible sur la courbe, la zone 2 est celle dite fonctionnelle. Par conséquent, si vos données reportées tombent dans cette zone, c’est que vous avez trouvé le bon circulateur.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-11-23 02:31:44