Bien utiliser les bienfaits des huiles

De plus en plus de Français sont conscients que leur forme et leur bien-être ne dépendent pas nécessairement de traitements médicaux. Aujourd’hui, nous sommes toujours plus nombreux à rechercher des solutions naturelles et préventives à nos maux et il en va de même avec les produits cosmétiques et alimentaires. Or, les huiles font partie de ces éléments naturels qui ont des vertus à la fois nutritives, médicinales et cosmétiques, à condition de bien savoir les utiliser.

Quelle est la différence entre une huile végétale et une huile essentielle ?

Les huiles essentielles sont obtenues principalement après un procédé de distillation à la vapeur d’eau d’une plante aromatique. Une huile végétale par contre est un corps gras obtenu après une pression à chaud ou à froid d’un fruit oléagineux. Tous les composés appelés « huile » à base de fleurs sont en réalité des macérâts. Toutes les deux ont des vertus cosmétiques, médicinales ou encore aromatiques, mais seules les huiles végétales ne contiennent pas de contre-indication. Les huiles végétales peuvent être utilisées seules comme l’huile de rose musquée dont on se sert pour estomper les cicatrices, mélangées ou peuvent servir de diluant pour des huiles essentielles à appliquer en massage. Si vous souhaitez connaître les différentes sortes d’huiles qui existent sur le marché, allez visiter le site d’une boutique d’huiles végétales.

Quelles sont les contre-indications avec les huiles essentielles ? 

En tant qu’extraits issus d’un procédé de distillation, les huiles essentielles sont très fortes. Les plantes aromatiques sont déjà assez puissantes et il faut déjà les doser correctement quand elles ne sont pas transformées. Certaines huiles essentielles doivent donc être scrupuleusement dosées pour être utilisées. La plupart d’entre elles sont même contre-indiquées pour les femmes enceintes, pour les enfants ainsi que pour les personnes souffrant d’une maladie respiratoire. 

Les huiles essentielles sont-elles remboursées par votre mutuelle ? 

L’aromathérapie est une branche de la phytothérapie. Considérée donc comme une médecine douce, elle n’est pas prise en charge par la sécurité sociale en France. Par contre, certaines compagnies d’assurances et des mutuelles ont compris l’intérêt de rembourser certains de ces frais. Il est indispensable de se renseigner pour savoir quelles sont les mutuelles qui proposent de rembourser les frais d’aromathérapie et dans quelles conditions elles la prennent en charge. 

Comment utilise-t-on des huiles ?

Les huiles essentielles s’utilisent en inhalation, en massage, ou peuvent aussi être ingérées. Dans le premier cas, on les place dans un diffuseur prévu à cet effet. On s’en sert pour parfumer ou assainir l’air ambiant d’une pièce. Dans le deuxième cas, on les dilue dans une ou plusieurs huiles végétales. Enfin, dans le dernier cas, on place le nombre de gouttes indiqué sur des cachets neutres, car le goût et l’odeur peuvent être très forts en bouche. Si vous n’avez pas de connaissances en aromathérapie, il est indispensable de vous renseigner auprès d’un(e) spécialiste ou d’un(e) pharmacien(ne) qui sauront vous conseiller. 

Les huiles végétales se trouvent beaucoup plus facilement, y compris dans le commerce et la grande distribution. Elles peuvent être utilisées sans crainte de surdosage, car elles sont beaucoup moins fortes que les huiles essentielles. Certaines sont très bonnes pour la peau du visage et du corps (huile d’amande douce, huile d’abricot) ou pour les cheveux (huile de jojoba), d’autres vont apaiser les chocs et les coups (huile d’arnica). Enfin, il y a toutes les huiles essentielles qui seront consommables en cuisine. 

Mais de Revista Perspectivas

Comment augmenter votre productivité avec un CRM ?

Aujourd’hui, les éditeurs de solutions informatiques pour les entreprises ont su développer...
consulte Mais informação