Quelles sont les normes requises pour un appareillage électrique ?

Comment choisir son appareillage électrique ?

Par appareillage électrique on entend les prises de courant et les interrupteurs. Il existe une multitude de prises et d’interrupteurs mais ces deux types d’appareillages sensibles doivent répondre à des normes de sécurité minimum. Votre choix doit être avant tout guidé par le respect de ces normes. Vous devez ensuite opter en fonction de vos besoins et du lieu d’installation pour ensuite vous attacher à l’esthétique du matériel.

Quelles sont les normes requises pour un appareillage électrique ?

En France, pour un usage domestique le courant est de 230 Volts (V) avec une fréquence de 50 Hertz (Hz) c’est-à-dire de la basse tension et les prises électriques sont monophasées alors que dans l’industrie on trouve de la haute tension et des prises triphasées.

La norme NF C 15-100 régit la façon d’installer aussi bien une prise électrique qu’un interrupteur et prévoit les consignes de sécurité à appliquer. Elle impose, entre autres, que toutes les prises électriques de courant d’un logement soient équipées d’un conducteur de terre pour protéger les utilisateurs contre un éventuel contact ou défaut d’un appareil. Pour vérifier qu’une prise répond à cette exigence, vous devez y voir 3 bornes (deux bornes dites femelles pour l’alimentation et une dite mâle pour le raccordement à la terre). Il s’agit alors d’une prise électrique 2P+T et tout le système électrique doit être équipé d’un disjoncteur qui constitue le système de protection en cas de surtension. Pour tous les autres types de prises électriques (téléphonique, réseau internet, son, etc.) le conducteur de terre n’est pas exigé car le courant qui y passe est de la basse tension.

Concernant les interrupteurs, la norme NF C 15-100 impose notamment que l’installation soit protégée contre les courts circuits, la hauteur et le lieu d’installation, etc.

Quels sont les types de prises électriques ?

En dehors de la distinction classique entre prises mobiles à rallonge et prises murales ces dernières peuvent être en saillie ou encastrées.  Les premières ressortent du mur et sont le plus souvent utilisées lors de rénovation ou si l’on veut ajouter une prise à une installation déjà existante car il n’y a pas besoin d’encastrer de conducteur dans le mur.

Les prises encastrées sont bien évidemment plus esthétiques et leur installation est plus complexe car cela requiert de faire passer tous les fils dans des gaines placées à l’intérieur du mur ou de la cloison.

Il existe aussi une distinction entre les prises électriques intérieures ou extérieures et ces dernières sont équipées d’un clapet de protection contre l’eau. Dans les logements, les précautions à prendre concernent les prises installées dans les salles de bain car une distance de 60 cm doit être respectée avec le point d’eau.

Pour les interrupteurs, la gamme est aussi variée : il en existe à télécommande, à effleurement, à bouton variateur, à double commande etc …

Quelle gamme de prix choisir ?

Pour votre sécurité, mieux vaut éviter de sortir des sentiers battus et opter pour des marques connues comme Legrand, Siemens et Schneider. Cette dernière vient d’ailleurs de sortir toute une gamme d’appareillages électriques dénommée Schneider Odace dont le design est innovant et les prix très raisonnables avec en plus la possibilité d’ajouter une fonction lumineuse ou témoin.

D’un fabricant à l’autre les prix varient en fonction de la finition et de la technicité de l’appareillage, surtout pour les interrupteurs. Par exemple, si ce dernier est en métal brossé, il sera plus cher qu’un simple interrupteur en plastique.

Le choix requiert donc une étude de marché minutieuse chez un vrai spécialiste de l’appareillage électrique.