Paris : une place forte de la chirurgie esthétique

panoramic view of paris, france

La chirurgie esthétique s’est largement démocratisée dans le monde. Elle pèse désormais un poids considérable dans de nombreux pays, dont la France. Paris est d’ailleurs au fil des années devenue l’une des places fortes de la chirurgie esthétique.

La chirurgie esthétique en chiffre dans le monde

Plusieurs études ont montré l’importance du développement de la chirurgie esthétique en France. On dénombrait, en 2010, 511 000 interventions sur tout le territoire, loin derrière les États-Unis (3,3 millions d’opérations annuelles à l’époque) et le Brésil (2,5 millions d’interventions annuelles). Cependant, compte tenu du nombre d’habitants dans l’hexagone, ces chiffres restent très importants.

Quelques années plus tard, force est de constater que les choses ont évolué pour atteindre de nouveaux sommets.

Après une augmentation de 8,2 % en 2015, le secteur a continué à croître avec 8,3 % en 2016. Représentant près de la moitié des recours à la chirurgie dans le monde (44 %), les États-Unis restent leader en la matière devant l’Europe, la zone Asie-Pacifique et l’Amérique latine, à en croire les chiffres annuels de l’IMCAS (International Master Course on Ageing Science).

D’après les spécialistes du secteur, les actes de chirurgie esthétique pourraient continuer à croître, et le marché représenterait 9,2 milliards de dollars d’ici 2020. C’est en Asie que la croissance est la plus forte, +10 % en 2016. En 2020, le marché des États-Unis représentera près de la moitié du marché mondial, 46 % selon les prévisions, suivi de loin par la zone Asie-Pacifique (23 %), l’Europe (25 %) et l’Amérique latine (7 %).

La chirurgie esthétique en France ?

Les recours à la chirurgie ou à la médecine esthétique se sont largement démocratisés. En France, les artisanes et les commerçantes sont plus nombreuses que les professions libérales ou cadres sup à franchir le cap (20 % contre 17 %). Les ouvrières restent peu nombreuses, mais représentent tout de même 10 %.

Dans le top des opérations pratiquées en France on retrouve la chirurgie mammaire, les liftings, la lipoaspiration fesses/cuisses et la rhinoplastie. D’après le docteur Benjamin Ascher, directeur scientifique d’un congrès sur le domaine se tenant à Paris, « les Asiatiques recherchent le débridement des paupières et un nez plus européen. En Europe, on est très obsédé par les rides, les pertes de volume« .

Quelle que soit l’intervention que l’on veut, il est nécessaire de se rendre dans une clinique ou un centre de confiance, tel que le centre parisien Lipofine, afin d’être confronté à des professionnels qui sauront prendre en compte les besoins et envies de chacun.